Mes premiers pas en Chine : la capitale !

Ne parlant pas chinois et voulant profiter de ces vacances pour aussi me reposer, je suis passée par une agence afin d'éviter les questions d'hébergements et de transports.

Bonus j'ai ainsi pu avoir des guides francophones ou anglophones pour visiter certains lieux : une aide inestimable quand la majorité des musées et points forts n'ont pas d'explications autres que chinoises.
L'histoire est une partie forte de la culture chinoise pour qui veux en profiter entièrement, et ne pas avoir ces précieuses informations prive d'un voyage complet.

Porte vers le temple du ciel

Je débute mon parcours par un saut au temple du ciel.

L’entrée vaut 35 yuan ( environ 4,40 euros ) mais le prix peut varier en fonction de la saison. Pense à toujours avoir ton passeport sur toi, il te permet d'accéder gratuitement aux expositions temporaires.
De plus, n’hésite pas à te poser sur l'herbe du temple du ciel. Tu verras très vite qu’ici toutes les activités en groupe se font dans les parcs. Au programme, sport, méditation, chant, danse, mahjong… Un bon moyen de découvrir la culture chinoise.

Je ne resterais hélas pas assez longtemps pour voir tous les bâtiments, et rebrousserais chemin à cause de la chaleur.
Nous sommes fin août et il fait aux alentours de 35°C à l'ombre, toute la journée... Mieux vaut se laisser le temps de s'habituer.

Je séjournerais à l'Huguosi Hotel à l'Ouest de Beijing. Plutôt pratique car il est tout près du métro et sur une rue assez animée de jour comme de nuit.
Pour un voyage gustatif il y a même tout près de très bons restaurants proposant notamment le "casse croute de pékin" comme le surnomme ma guide : une soupe de lait soja fermenté accompagnée de gateau de petits pois.
Il vaut mieux avoir l'estomac bien accroché ^^

Petit plaisir dans le hall de l'hotel : de nombreuse perruches et oiseaux accompagnent de leur piaillement les grillons enfermés dans de petites cages en bois. Dépaysement total.

Esplanade de l'entrée de la cité interdite

La vraie visite commencera donc le lendemain avec la place Tien An Men et ses foules de touristes chinois venus en pèlerinage au mausolée de Mao.
Nous passerons vite le lieu, peu attractif pour qui ne se soucie pas de l'histoire du régime ; direction la Cité Interdite.
Là, avoir un guide est encore plus que recommandé ! On entre beaucoup plus vite ( au lieu de se dessécher au soleil dans une attente interminable ) et l'on se repère plus facilement dans cet immense labyrinthe.
La cité fait pratiquement un kilomètre carré et peut accueillir chaque jour 3000 visiteurs. Soyez prévenus !

Il faut compter 60 yuan pour l'entrée, et 20 de plus pour avoir l'audio-guide

Les couloirs sans fin de la cité menant d'un quartier à l'autre
Vers le jardin de retraite des régentes et anciennes impératrices

Autour de la Cité Interdite se trouvent de nombreux hutongs, anciennes ruelles plus typiques. Le plus sympa est de louer un vélo pour les parcourir, notamment autours des lacs car les rues sont majoritairement piétonnes. Pour le vélo rien de plus simple, il y en a un peu partout à disposition en location, il suffit d’en trouver un et de payer via le QR code.

Chaque quartiers présentent des styles différents mais toujours en briques grises et touches de rouges, les seules couleurs autorisées au peuple à l’époque. Dans ces quartiers, les cafés et restaurants n’ont pas de toilettes ouvertes aux clients, il faudra aller dans les toilettes publiques… pas forcément accueillantes pour les coeurs sensibles. Mieux vaut viser celles du métro ou prévoir le coup avant de visiter les hutongs.

Hutong au Nord du lac Behai

Pour un français Beijing est immense ! Attention à bien prendre en compte l’échelle sur ta carte, on se retrouve vite à devoir marcher sur plusieurs kilomètres. Le métro est par contre génial ! Très simple à comprendre, peu onéreux et divinement propre.

N’hésite pas à aller au guichet pour demander une carte rechargeable, elle revient moins cher qu’un ticket à chaque trajet mais n’est pas disponible sur les distributeurs. Même sans parler anglais le guichetier a l’habitude, quelques balbutiement de “card ticket” font l’affaire ^^ A noter tout de même si tu n’as pas l'entraînement parisien : n’attends pas qu’on te cède la priorité ; ici il faut passer et aller de l’avant, la population est trop dense pour avoir le temps de faire des courbettes.

Vers Wangfujing food street

Si les kilomètres urbains ne t’ont pas épuisés, pars à l’aventure sur la muraille 😀
L’entrée coûte environ 50 yuan, mais ce prix dépend de la section visité et de la saison.

Il existe plusieurs parties, plus ou moins restaurées et plus ou moins prisées par les nombreux touristes chinois. Les moins remises à neuf étant les plus dures, il y a tout de suite moins de monde. N’étant pas une randonneuse de l’extrême j’ai penché pour la section de Jinshanling : un pur bonheur. 

Il faut compter une heure dans les bois sur un chemin bien entretenu entre le parking et la muraille proprement dite, puis l’aventure commence. Jour de chance : nous avions quasiment le lieu pour nous tous seuls.

Attention tout de même, prévoir de bonnes chaussures ( ça glisse pas mal ) et beaucoup d’eau si tu y vas en été.
Outre les tours de gardes ayant encore leur étage ( ouiii du frais ), il n’y a pas du tout d’ombre et il fait très chaud.

La balade totale, d’un parking à un autre nous à pris environ 4h. Pour la dernière heure, les jambes tremblaient sous l’effort après avoir tour à tour monté et descendu parfois sur du plat parfois via des escaliers conçus pour arrêter les ennemis… attends-toi à des niveaux de marches variant entre 5 et 50 cm… Mais la vue le mérite !

Note que si tu aperçois des noms en caractères chinois sur les briques, c’est qu’elles sont d’époque et porte le sceau de leur fabricant.

Poivrons revenus au porc sauté, haricots grillés au piment et poivre, "fish porc" porc mariné sucré

De retour au centre ville, dirige toi vers les temples de Confucius et celui de Yonghe ( aussi appelé Lama temple car il est de confession tibétaine ). Ils valent vraiment le détour et sont entourés de hutongs.

Le temple Lama abrite de plus un bouddha inscrit au Guinness Record car il est sculpté dans une unique essence de santal de 24 mètres.

Temple de Confucius

Je n’ai pas pu faire tous les lieux que j’aurais voulu à cause de la chaleur et de leur horaires… inattendus. La majorité des temples ferment autour de 19h et certains n’ouvrent pas tous les jours, pense à te renseigner à l’avance vu le temps/distance entre chaque lieux d'intérêt.

A voir :

  • Le temple de Confucius - entrée 30 yuans ( environ 4 euros )
  • Le temple de Yonghe (Lama temple) - entrée 25 yuan ( environ 3 euros )
  • Marché de Hongqiao
  • Le Palais d'Été - entrée 50 yuan ( environ 6 euros )
  • Wangfujing food street, pour manger une brochette d'insecte ^^
  • 798 Art District
  • Lac Houhai
  • Parc Beihai
  • Parc de Jingshan, la montagne de charbon, qui offre une vue sur toute la ville et sur la Cité Interdite 😀
  • L’espace des artisans “Working People's Cultural Palace”
  • Zhihua Temple
  • Le parc “The Ming Dynasty Wall Relics”
  • The Xiannong Altar
Temple de Yonghe

Si tu as encore du temps et que tu cherches autre chose que des temples, tu peux faire un tour à l’Ouest vers l’Art district 978. Un bloc de bâtiment coincé entre plusieurs écoles d’ingénieurs. Ici fleurissent les fresques et graffitis. Le lieu regroupe de nombreux musées, galeries d’art, boutiques d’artisanat et cafés. Bonus, tout est climatisé.   

978 Art District