Partie sur une envie d'ailleurs et de vieilles pierres, je suis tombée en amour avec Édimbourg ( Edinburgh pour les intimes ).
Ville de contes et de légendes, elle est surtout un fantastique labyrinthe d'Histoire et de bonnes bières !

J'ai posé mon sac à l'auberge Budget Backpackers, bon rapport qualité/prix, bien située et riche en activités, elle possède une super équipe toujours de bon conseils ( notamment sur où aller boire une verre lors des pubs crawl 😉 ).
S'il n'y a plus de places, le Kick Ass Hostels est à deux pas et présente les mêmes caractéristiques. Tu trouveras ces deux auberges de jeunesse au cœur de la vieille ville en contrebas du château.

 

 

North Bridge

En prenant le tour guide -gratuit- organisé par mon auberge, j'ai découvert que le chemin des rails suit l'ancien fleuve qui coupait la ville en deux. Lors de l'assèchement de celui-ci, afin de gagner de l'espace et de créer les somptueux jardins de Princes Street, les ouvriers ont mis à jour des centaines de squelettes majoritairement féminin. Il ne faisait pas bon être une femme en période de famine, sous peine d'être noyée pour sorcellerie ( un bon moyen de réduire le nombre de bouches, dites valides, à nourrir ).
Sympa les mecs. Pas étonnant que les murs regorgent aussi de chats ( emmurés ) et de fantômes ^^

 

En bonne sorcière voyageuse que je suis, et ce malgré la rumeur de la pluie, je suis partie battre les pavés. 
Édimbourg présente de nombreuses grandes artères toutes entrecoupées de minuscules ruelles composant l'ancienne topologie de la ville. N'hésite pas à les parcourir, certaines de ces "closes" cachent des trésors. 

Note : la minuscule scène du Mash House sur Hastie's Close est une ruche de découvertes musicales. J'y ai d'ailleurs croisé Barns Courtney, en tournée anglaise. 

St Giles' Cathedral
National Gallery of Scotland

Suis le Royal Miles et ses quartiers adjacents pour découvrir les monuments les plus connus, allant du château jusqu'à Arthur's Seat ( le pic de la vallée ). Parcours les Princes Street Garden aux belles maisons attenantes. Et remonte vers l'observatoire pour une vue grandiose sur la ville. Tu trouveras d'ailleurs ici un bout d'Italie perdu sur Calton Hill. 

Note : j'indique les prix dans la devise du lieu, 1 livre équivaut à environ 1,4 euros.

Si tu n'es là que quelques jours : 

  • le château (et ses dégustations gratuites de whisky) - entrée 17 livres
  • St Giles' Cathedral - entrée gratuite
  • le cimetière de Greyfriars Kirkyard 
  • le Writers' Museum - entrée gratuite
  • New College, University of Edinburgh

Autre fait divers de la ville, l'entrée du cimetière de Greyfriars Kirkyard abrite la statue de Bobby, petit Skye Terrier revenu chaque nuit dormir sur la tombe de son maître décédé. Il est aujourd'hui un symbole de volonté et de fidélité pour toute la ville ( tu verras luire son museau sous l'action des visiteurs y prenant leur lot de chance ).
Ce fameux cimetière est aussi une muse importante de l'écrivaine J.K. Rowling. Habitante d’Édimbourg, elle est connue pour aller écrire à la table du café The Elephant House sur George IV Bridge. On peut ainsi retrouver sur les pierres tombales certains noms -ou s'en rapprochant- des personnages de sa saga Harry Potter. Le voisinage des sépultures comprend aussi un jardin aux poisons et les créneaux de la très ancienne école George Heriot, coïncidence ? Je ne crois pas ^^  

Quand la faim te mords, non loin de là se trouve le petit mais délicieux restaurant Mums great comfort food.
Tu ne seras pas déçu ! Pie, soup & haggis : miam 🙂

Si c'est la soif qui tiraille : direction George Street pour ses pubs en bataille, musique live & fish and chips

Cour du château et vue d'Arthur's Seat
The Writers' Museum
St Giles' Cathedral

Dans les
oreilles

Edinburgh Castle

Le château est composé de plusieurs expositions et bâtiments, dont une boutique de whisky qui offre régulièrement des dégustations gratuites de produits régionaux. Sois sur tes gardes après déjeuner : à 13h retentit l'unique coup de canon de la ville et tout le cérémoniel qui s'en suit.  

Fan de beaux kilts et de tartans, pousse la porte du magasin "attrape touriste" du bas de la place du château. La petite boutique cache bien son jeu et se révèle être un immense sanctuaire des productions traditionnelles écossaises, kilts, écharpes, whisky et même cornemuses sont représentés ! Leur sous-sol cache même d'immenses métiers à tisser toujours en action. 

Et si tu as la chance de rester plus longtemps :

  • le National Museum of Scotland - entrée gratuite
  • le Royal Botanical Garden - entrée 6,5 livres
  • Scottish National Gallery - entrée gratuite
  • Arthur's Seat
  • Palace of Holyroodhouse
  • The Queen's Gallery

Prends le temps de parcourir le musée national et surtout n'oublie de monter sur la terrasse : la vue sur le château y est magnifique !

National Museum of Scotland rooftop
National Museum of Scotland
New College, The University of Edinburgh

En marchant à l'opposé de la vieille ville, dos aux rues animées et aux pubs, se trouve le mystérieux jardin botanique.
Une serre immense, peuplée de fantômes - entrée 6.50 livres

Ayant peu de jours sur place et moyennement envie de prendre le volant (ici on roule à droite), j'ai rejoins un tour guide pour parcourir le Sud des Highlands. Les prix varient beaucoup en fonction des destinations mais il est possible de voir pas mal de choses en peu de temps (pour une première découverte c'est un bon plan, mais je recommande vivement la location d'une voiture pour les plus curieux). Le guide n'avait pas sa langue dans sa poche et son accent à couper au couteau laissait peu de chances pour comprendre ses blagues mais la sortie valait le détour !

Notre itinéraire de la journée : Edimbourg > Doune Castle > Kilchurn Castle > Inveraray > Loch Lomond > Retour

Loch Awe
Kilchurn Castle
Doune Castle - Château de Monty Python Sacré Graal 🙂
Inveraray bay