La route épuise. Je profite de mes premières heures à Seattle pour zombifier dans le lounge de mon auberge.
Mais à peine posée, le staff m’embarque, rires plein la bouche, direction la plage.
La plage ?!!!
Cette semaine sur la côte Ouest sera mon teen movie personnel. Soirée frisbee, pique-nique, feux de camps ( à éteindre à chaque passage des gardes côtes ), coucher de soleil et marshmallow grillée au chocolat. Le tout sur fond d’ukulélé et de nouveaux amis. Je n’y crois toujours pas.

Bon plan auberge dans le quartier de Fremont : HotelHotel Hostel 🙂
Un staff délirant et au petit soin + un restaurant dédié à la porte d'à coté !

Plage de Golden Gardens Park

Dans les
oreilles

Twenty One Pilots – Blurryface – Stressed Out

Pike Place
Rainier Tower
Gum Wall sur Post Alley

Seattle et ses mille librairies. Mon dieu que ça m’avait manqué ! Ville : je t’aime. Je ne comprends par contre toujours rien à ce principe de visite gratuite mais payante. Attention aux tours "gratuits", des tips peuvent être demandés à la fin.

Accroche toi à tes chaussures et pars flanner en ville, à voir :

  • Pike place market : un must ! Attention aux lancers de poissons entre les étales : une tradition qui perdure ^^
  • le quartier de Fremont pour ses boutiques de créateurs et ses sculptures farfelues
  • les multiples coffee shop où s'arreter le temps d'une pause méritée
  • Seattle Art Center et la statue du "Hammering Man"
  • Pionner square et ses étages engloutis ( il est possible de faire des visites guidées 🙂 )
  • le quartier de Belltown et ses pubs

Note : Une partie de la ville est sous terre car les premiers constructeurs de la cité ont du surélever les rues afin que la mer ne morde pas dans la ville. Il était plus simple de juste rajouter du sol plutot que tout reconstruire, on peut donc voir des fenêtres moitier englouties dans le sol là où les immeubles étaient trop bas.

Pike Place Market

N'hésite pas à parcourir toutes les allées et escaliers : le marché regorge de choses allant de l'alimentaire aux comics BD en passant par des boutiques d'artisanat.

Argosy Cruises - Seattle Waterfront

Portés disparus à ce jour : un t-shirt noir et un gilet moelleux. Dommage.
L'aventure continue ! Je pars à bord du Victoria Clipper pour un petit tour en mer Salish ( terme utilisé pour nommé l'ensemble des tribus amérindiennes de cette partie du globe ). Au programme, découvrir les orques des îles San Juan et du Puget Sound avec un stop au musée des baleines de Friday Harbor ( qui sont en fait des orques ) et un repas à Blake Island avant de rentrer au port de Seattle.

Pour information cette journée en mer m'a couté autour de 100 dollars.
La réservation est fortement conseillée car l'attente peut être longue au guichet. Il faudra se lever tôt pour le départ ^^

Friday Harbor

J’ai vu des orques !!! Un pod d’orques 😀 ! ( oui, c’est comme ça qu'on appelle leurs groupes ).
Un garçonnnet potelé à côté de moi rêve de les chasser au harpon, ça promet....
Manger des petits écoliers LU et passer outre la bêtise humaine.

Blake Island au Tillicum Village

A lire sur 
la route

  • My Name is Seepeetza - Shirley Sterling
  • M Train - Patti Smith
  • Salish Myths and Legends - One People's Stories

Envie de découvrir les Musqueams, il y a un peu d’eux tatoué sur mon épaule. Après les Puget Sound direction Blake Island.
Bienvenue dans la "long house" de Tillicum Village ! Le meilleur repas que j’ai eu depuis mon arrivée aux USA. Et le pain ! Un délice. Saumon Chinook fumé à l’ancienne sur feu de bois ( aulne et cèdre ) et viande de bison -raspberry and honey sauce-. Bonus : en arrivant sur l’île, il est de coutume de manger des coques -j’ai passé mon tour- et d’en jeter ensuite la coquille à terre pour l’écraser du talon, pavant ainsi le chemin pour les génération à venir. En Salish le mot coquille signifie chemin. Ce lieu est très touristique mais reste magique malgré tout.

Dernières miettes dévorées, la salle est plongée dans le noir pour profiter d'un conte dansé Salish. Le spectacle et les costumes furent à eux seuls un voyage. Les masques géants pouvant s'actionner créent des claquements pareil au tonnerre. Un monde à l’image de ses terres : peuplé d’esprit et de géants. Repue et ensorcelée, je rejoindrais mon bateau les poches remplies de souvenirs.

Good to know : les traditions et la cultures des tribus de Seattle perdurent notamment dans leur investissements auprès d’associations de protection de l’environnement. L’écologie fait partie intégrante de leur héritage.

Mont Rainier

Petit détour au pied de la Space Needle -la célèbre tour de Seattle visible dans beaucoup de film- pour une sortie musée. L'exposition sera mi-kitsh, mi-fascinante : mêlant l'artisanat amérindien et les oeuvres de Dale Chihuly, un fêlé du soufflage de verre.

La ville abrite beaucoup d'oeuvres d'art contemporain, n'hésite pas à fureter sur les quais ou dans les parcs et ruelles 🙂

Si tu as plus de temps profite en pour :

  • partir en barque sur Greenlake
  • faire de la rando vers Mont Rainier
  • grimper en haut de la Space Needle pour une vue panoramique - entrée 29 dollars
  • découvrir le Seattle Underground Tour
  • pousser la porte de Union Station
  • trouver dans le cimetière de Lake View les tombes de Bruce Lee et Brandon Lee
  • découvrir le jardin botanique et les nombreuses oeuvres d'art contemporain de Volunteer Park

L’aventure la vraie : aller laver son linge -qui tient debout à force- au lavomatique.
Le chemin avait commencé dans la douleur et les ampoules, il finira en éclats de rires.

20h. Soirée lecture et poésie à la Hugo House. Je découvre grâce à Lex, un de membres de mon auberge, cette scène ouverte des poètes et écrivains anonymes. Il montera à son tour sur l’estrade. Que j’aimerais découvrir ses textes en français pour en saisir l'intégralité ! Mais bizarrement, dans cette petite salle feutrée, au delà de l'incompréhension : le lien reste ténu et chaque mot transmet son poids. Il paraît même être plus clair, étouffé dans cette petite pièce sombre peuplée de bouches aux sons tragiques et pointus. A refaire !

Dans les détours du quartier de Fremont ( quartier des "artistes" ) :

  • le troll ! sous son pont
  • les nombreuses fresques murales
  • the rocket : une fusée posée sur le trottoir
  • les boutiques vintages et giftshops de Fremont avenue
  • le bar du Nectar Lounge qui accueille les Mo Jam Monday ( soirées endiablées de jam entre musiciens )
Le troll de Fremont 🙂

Sursaut d’euphorie et déballage électrique, j’embarque à la suite d’Ian, Lex, Amber, Christian et Clem pour la Mo’Jam Monday night. Une scène ouverte, aux musiciens cette fois, pour des boeufs blue jazz rock endiablés. J’en pleurerai de joie si je ne riais pas autant. Ian aura même son quart d’heure de gloire en discret batteur pour un jam magnifique.

La soirée n'en finira pas là, Lex nous met au défi, d’aller nager dans le Greenlake ... inaccessible et froid. Nous abandonnerons pour nous rabattre chez Beth’s. C'est parti pour un énorme petit déjeuner à 3h du matin sous l’oeil amusé d’un imposant barbu en kilt jaune. A vos crayons ! Les murs du dining braillent de dessins à l’arrachée. C'est au client qui dessinera le plus beau ! Le mien l’emporte, ô gloire : à moi la coupe et les frites gratuites. Une dernière photo, quelques mots et chacun dans les bras des autres le moment de dire au revoir.

Vous allez me manquer <3